Contrairement aux Jarawas, nos sociétés nous empêchent de partager le bonheur.

Nous sommes comme les Jarawas, des êtres sociaux. Nous avons besoin de communiquer, de partager avec les autres. À moins d'être dépourvus d'empathie, nous savons que, comme pour les Jarawas, le bonheur de chacun dépend du bonheur collectif. Il est urgent de réapprendre à vivre ensemble et à organiser nos sociétés avec pour objectif commun le bonheur et la prospérité du groupe et des individus qui les composent.


crédits photos © Claire Beilvert

Leave a comment